FANDOM



Biuvia, en forme longue depuis 2189CU l'Empire biuvian, est un État souverain dont le territoire est situé dans le Noyau galactique et frontalier de celui des Alterans au centre d'Asguard. Il s'étend plutôt uniformément autour du système Peganx (2.0.0) dans lequel gravite Cephedri, monde-capitale de l'empire.

Fruit d'un important développement institutionnel à la fin de l'an 2189CU, Biuvia est une monarchie constitutionnelle unitaire et centralisée. Son emblème est le Sceau de l'Empire constitué d'un demi-hexagone blanc supérieur et d'une demi-bordure d'hexagone blanche inférieure représentant respectivement l'Empereur et le Haut-Conseil - élu par les citoyens - l'encadrant. Bien qu'elle ne soit pas un chant, l'Empire reconnaît La Marche impériale comme son hymne. Il a pour capitale Cephedri et pour langue officielle le galactique.

La nation s'est formée de facto durant la période que les Biuvians nomment "Long Exil" durant laquelle - selon l'historiographie biuviane - leurs ascendants ont fui à bord d'un navire militaire la Terre dont ils sont originaires pour échapper aux conséquences de la Troisième Guerre mondiale terrienne au milieu du XXIe siècle CU, mais ne s'est officiellement constituée qu'à partir de sa sédentarisation définitive en 2189CU. Elle tire son nom à la fois de celui d'une des expéditions qui avait abouti à cette sédentarisation et de celui donné à leur premier monde occupé quelques mois en 2189CU et éponyme.

Du fait de cet exil, les citoyens biuvians sont essentiellement humains et descendent des Terriens. Toutefois la nation a plusieurs fois accueilli favorablement l'immigration qu'elle soit humaine ou non.

Biuvia est membre de l'Alliance Interstellaire depuis 2190CU. Elle participe aussi activement aux Sommets galactiques et a noué des relations cordiales avec certaines corporations, commerciales ou non, ainsi que d'autres peuples, et a participé à plusieurs coopérations industrielles. De ce fait, elle exerce une influence notable en matière politique, économique, militaire et culturelle dans le Noyau et la Bordure intérieure.

Astrographie

Localisation et frontières

Biuvia administre un territoire relativement vaste au cœur-même d'Asguard dans le Noyau ouest. Celui-ci est d'aspect compact, développé autour de Peganx (2.0.0), touchant uniquement celui des Alterans sur le bord est de ce-dernier, et couvrant huit autres systèmes : Vi (2.0.-1), Gammallidra (1.0.0), Daganus (2.-1.0), Bila (2.0.1), Pega (2.1.0), Be (1.1.0), Alphafridemdapeia (3.0.0) et Bellurico (3.0.-1).

Mondes

Cephedri (40.6.6), système Peganx (2.0.0)

Planète tempérée et verdoyante du Noyau, Cephedri est le centre politique de l'Empire. Pour cette raison, elle est en perpétuelle urbanisation, et les années passant les gratte-ciels s'élancent toujours plus nombreux vers le ciel et font reculer la Nature. Son atmosphère reste cependant peu polluée à l'heure actuelle grâce à l'emploi de technologies suffisamment propres et une politique de préservation de réserves naturelles.

La colonisation de ce monde est des plus récentes, ayant débuté à la toute fin de l'an 2189CU après une courte période d'exploration à l'issue de laquelle l'empereur CorbeauNoiraud, conseillé par le Haut-Conseiller Foutadawa, décida du transfert de la capitale de Furiosis vers ce nouveau monde à partir du 1er janvier 2190CU.

CorbeauNoiraud 1499880061

Cephedri vue depuis l'espace. Au centre, le District du Spatioport.

Une grande partie du monde est divisée en districts urbanisés ou en cours d'urbanisation sous administration planétaire ; ils sont reliés par d'importantes voies de communication et nommément consacrés à des activités : district du Spatioport, du Palais, des Industries, des Loisirs et du Parc. L'urbanisme est développé et organisé en étages urbains : les gratte-ciels s'élèvent dans l'atmosphère autant qu'ils s'enfoncent dans les niveaux les plus bas de la cité planétaire et ses avenues encaissées. L'architecture y est tantôt raffinée, industrielle, monumentale, brutaliste. On y trouve quelques-uns des rares casinos de la Voie Lactée et son plus grand complexe aérospatial. Taxis publics à répulsion et tramways constituent les principaux moyens de transport sur Cephedri.

L'astre est également le monde-capitale de l'Empire. En tant que centre politique il est la résidence de l'Empereur, du Haut-Conseil et accueille diverses administrations, les ministères, et le Palais impérial de Cephedri. Beaucoup de ces édifices sont encore en travaux à cause de l'installation récente des Biuvians.

Folinor (56.4.2), système Alphafridemdapeia (3.0.0)

Folinor (56.4.2) est un astre gelé à l'extrême ouest du Noyau. Elle est couverte de glace et de neige du fait d'un climat rude. La température moyenne avoisine les -3°C restant ainsi habitable. On y trouve des mers souterraines gelées.

Durant la période de renforcement des pouvoirs du triumvir CorbeauNoiraud et de fondation de l'Empire, Folinor fut initialement colonisée pour faire seulement office de base militaire et de centre administratif de système. Mais après la destruction de Furiosis en décembre 2189CU et comme Cephedri était encore inapte à accueillir dans les faits la nouvelle capitale de l'Empire, le monde de glace dût héberger une population biuviane plus importante ainsi que les institutions de la nation. En conséquence elle vit un temporaire surcroît de développement civil.

Aujourd'hui Folinor est peu habitée et accueille des installations militaires, des pistes d'atterrissage, des halls de réception et des quartiers d'habitation, et des chantiers navals orbitent autour d'elle. Elle est la capitale de système d'Alphafridemdapeia (3.0.0).

Arkator (50.1.-5), système Bellurico (3.0.-1)

Monde rural et champêtre, Arkator possède un climat doux et une végétation clairsemée.

Arkator 2

Arkator vue depuis l'espace.

Sa colonisation débute dans le courant 2190CU étant une volonté de l'Empereur de renforcer l'implantation biuviane dans des territoires revendiqués mais peu voire pas développés ni peuplés. Pour la faciliter, la construction de villas, d'exploitations agricoles et d'autres structures peu coûteuses en temps à y consacrer est privilégiée, le tout réuni en la petite ville de Kone. Cela a le mérite de ne pas défigurer les environnements et de fournir une base et une colonie de peuplement à peu de frais.

Malgré son humble statut, Arkator a disposé d'un chantier naval orbital jusqu'au 2192.05.29CU date à laquelle il a été détruit lors d'un attentat tanith, et est la capitale de système de Bellurico (3.0.-1).

Corps célestes notables

Quintuple ceinture de Bila, système Bila (2.0.1)

La Quintuple ceinture de Bila est un gros ensemble de cinq champs d'astéroïdes intriqués en orbite autour de l'étoile Bila et couvrant l'ensemble du système. Ainsi cette structure spatiale naturelle possède un diamètre total de dix secteurs. En raison de cette abondance de roches spatiales et de la surexploitation de celles du système Vi (2.0.-1), les opérations de prospection minières biuvianes sont substantielles depuis 2192CU.

Répartition spatiale des habitants et des activités

Le monde le plus peuplé et le plus développé est indéniablement Cephedri car bien que ce ne fut pas le premier à être colonisé par les Biuvians à leur arrivée dans le Noyau mais le troisième, c'est lui qui fut choisi comme capitale de l'Empire ce qui permit des afflux de population dont des fonctionnaires, des hauts gradés et des politiques. Ce monde est également au centre du territoire de l'empire, un empire à l'administration centralisée ce qui contribue à entretenir cet concentration de population et d'équipements sur cette planète en particulier : s'y trouvent de grandes usines nationales, les réserves centrales de l'État, le gouvernement, de vastes bureaux de la corporation Reborn-Spartan, des casinos et lieux de divertissement, un très grand spatioport comprenant une piste d'atterrissage, des plateformes, une tour à hangars, des docks orbitaux et le centre de convergence des Portes des Étoiles internes de Biuvia.

Le système Peganx (2.0.0) est également le siège de l'entreprise Triumvirat établie sur Fondation dont les activités militaires mobilisent une part signifiante des entrepreneurs biuvians. La plupart des flux intérieurs et intergalactiques de marchandises biuvians partent de ce système ou y arrivent.

Les populations sont réparties de manière relativement équitable dans le reste des systèmes périphériques de l'empire, mais en réalité elles fluctuent en fonction des travaux de colonisation dans ces-derniers ou des développements de nouvelles installations, spatiales la plupart du temps.

Histoire

Fuite de la Terre (-28.9.39) et première phase du Long Exil

Si les origines terriennes des Biuvians sont connues grâce aux passagers du vaisseau ayant supporté leur exil centenaire, le moment précis du départ de la Terre, les circonstances et ce qui a permis l'obtention d'un vaisseau spatial militaire restent inconnus à ce jour. Toutefois il est admis que la Troisième Guerre mondiale ou au moins ses conséquences catastrophiques sur Terre est la cause de l'émigration des Pré-Biuvians.

En supposant qu'elle commence à la toute fin de la guerre, la fuite des Pré-Biuvians débute vers 2068CU date à partir de laquelle les historiens leur attribuent ce nom. Le navire qui les accueille est un croiseur DSC-304 conçu par l'armée de l'air des États-Unis d'Amérique, l'US Air Force, en 2005CU, que les émigrants rebaptisent Exil, toutefois cette conception d'origine américaine avait été utilisée par bien d'autres nations terriennes entre-temps, aussi on ne peut connaître précisément l'origine du bâtiment. Néanmoins la langue parlée dans Biuvia étant le galactique issu du français terrien, et des expressions d'origines belge et suisse ayant subsisté chez les Biuvians, le vaisseau ou au moins ses passagers pourrait avoir des origines ouest-européennes.

L'Exil navigue de 2068CU à 2189CU soit durant 121 ans standards, et il subit de nombreuses modifications de son intérieur pour transformer le navire militaire en un lieu de survie puis de vie mobile. À la fin du XXIIe siècle il abrite de nombreux logements précaires et étroits aménagés dans des volumes comme les salles des torpilles ou les hangars à chasseurs latéraux, s'y trouvent aussi des équipements publics créés ad hoc comme une école et une infirmerie agrandie ou un bloc de synthétisation de nutriments, et enfin de minuscules entreprises privées comme Kuat, Sienar ou Incom. Avant de connaître ce niveau de développement interne le faisant fonctionner comme une petite ville, l'Exil est dépourvu d'équipement pour tant d'occupants et d'organisation suffisante entre lesdits occupants pour tenir à jour des archives. En fait la seule période bien connue sont les dernières décennies de voyage car la mémoire se sera transmise essentiellement de manière orale, et donc faillible et lacunaire, ce qui réduit les historiens à formuler des hypothèses sur le voyage des Pré-Biuvians. Entre autres, la distance parcourue entre la Terre, dans le Bras d'Orion au niveau de la Bordure intérieure, et les mondes du Noyau ne justifie pas une durée de trajet de plus d'un siècle ; ce qui est le plus admis est que les occupants du vaisseau en quittant la Terre ne disposaient ni d'une destination précise ni des ressources nécessaires pour alimenter leur véhicule ou de pièces de rechange, de plus les dernières générations présentes à bord faisaient mention d'un premier arrêt de la migration au XXIe siècle CU, avant Biuvia, sur une planète actuellement indéterminée : l'hypothèse de l'exil opéré de manière discontinue avec au moins deux phases de trajet et des capacités limitées en vitesse est donc la plus privilégiée.

Arrêt probable sur une planète et deuxième phase du Long Exil

L'arrêt sur une planète à la fin du XXIe siècle CU n'étant pas définitif, plusieurs possibilités sont à envisager. Tout d'abord le point de chute trouvé est peu hospitalier mais est malgré cela adopté après une première phase d'exil de déjà vingt ou trente ans (peut-être pas réalisée d'une seule traite) et finit par inciter les Pré-Biuvians à se remettre en quête d'un monde définitif et hospitalier. Ensuite il est aussi envisageable que les occupants de l'Exil aient été accueillis par un peuple tiers sur un astre déjà occupé et soit que des tensions avec ce peuple aient déclenché le départ ou la fuite des Pré-Biuvians... Soit qu'un troisième acteur ait provoqué le départ des Pré-Biuvians, ou des Pré-Biuvians et de ce peuple hypothétique.

Il est possible que cette planète se fut appelée Biouv, ou Biuv.

Quoi qu'il en soit des arrêts sur ou près de corps célestes sont nécessairement survenus afin de trouver des minerais ou matériaux nécessaires à l'entretien ou la transformation de l'Exil. La population doit demeurer stable et les naissance sont donc contrôlées. Les savoirs préservés et conservés par les descendants des classes instruites du début du Long Exil sont enseignés à un groupe difficilement extensible d'exilés, le vaisseau requérant plus de mécaniciens que de philosophes, d'artistes ou de professeurs.

Expédition de la StarBiuv

Le dernier Humain à avoir connu le départ de la Terre meurt en 2146CU à l'âge exceptionnel (sur le croiseur) de 81 ans, il avait 3 ans lors du début du Long Exil. Le dernier Pré-Biuvian à avoir pu vivre l'arrêt intermédiaire du Long Exil décède en 2161CU. En 2165CU ou en 2171CU lorsque naissent respectivement CorbeauNoiraud, Bisougai ou bien WindStalker, il n'y a plus de témoins de la première phase depuis longtemps. CorbeauNoiraud étudie l'architecture (ce qui à bord de l'Exil revient à étudier l'Histoire ou le peu qu'il en reste, ainsi que des techniques de construction du passé) et l'ingénierie navale puis travaille dans quelques-uns des micro-ateliers de conception navale qui se sont formés dans le vaisseau. Son frère, Bisougai, s'engage avec WindStalker dans l'équipage qui est également le gouvernement, et est élu capitaine du navire en mars 2187CU. Dans les années 2170-80CU les minuscules ateliers navals tentent d'imaginer de petits engins facilement constructibles avec des restes de F-302 entassés dans les hangars devenus aussi lieux d'habitation, des appareils qui, s'ils étaient construits, permettraient de lancer des éclaireurs depuis l'Exil et explorer et scanner plus rapidement des régions alentours avant d'être récupérés par le croiseur. Peu de ces prototypes sont effectivement - et difficilement - bâtis. Ils sont lancés dans l'espace par un des hangars extrêmement réduit car cloisonné dans la largeur afin d'isoler la partie arrière du volume qui abrite des habitants.

Au fil des ans des équipes régulières se forment. Parmi elles la StarBiuv, dirigée par WindStalker, souhaite réaliser des missions plus longues (mais plus dangereuses) afin d'explorer plus et trouver ce qui pourra être le monde-capitale de la nation à l'étroit dans le vieux croiseur terrien qui manque cruellement d'énergie et se trouvera bientôt immobilisé. À partir de la fin 2188CU le capitaine Bisougai fait débuter une mission d'entraînement simulant une mission d'exploration de plusieurs mois de la StarBiuv. En mars 2189CU, le capitaine délègue ses responsabilités de dirigeant pour participer au leadership de la StarBiuv qui quitte définitivement l'Exil pour trouver un monde hospitalier dans le Noyau au sein duquel le croiseur a pénétré quelques années auparavant. La StarBiuv se compose alors de Bisougai, WindStalker, Penji, K1, Drazzard, Steelman et CorbeauNoiraud, embarqués dans quelques-uns des prototypes monoplace ou biplace conçus à bord du croiseur, avec de petits cargos.

En mai 2189CU, la StarBiuv perçoit le rayonnement cosmologique d'une planète en bordure du Noyau. S'y rendant elle découvre un monde enneigé mais aux températures supérieures à 0 °C et très peu variables notamment à l'équateur. L'atmosphère y est respirable, aucune créature dangereuse n'y vit et il y a de la végétation. L'équipe se pose, monte des abris préfabriqués et lance un hyper-signal à l'Exil pour faire comprendre la réussite de sa mission.

Fondation de la république de Biuvia

L'astre sur lequel s'est posé l'équipe d'exploration StarBiuv est baptisé Biuvia. Les minerais y sont abondants et l'hyper-signal a été capté par d'autres Êtres intelligents qui prennent contact avec l'expédition : cela permet le développement de la base, d'assembleurs, et la construction de petits vaisseaux transports. Les transports commencent un ballet de transfert des occupants du distant croiseur Exil vers Biuvia au fur et mesure de l'accroissement de ses capacités d'accueil, tandis que le vieil appareil terrien est laissé à l'abandon dans l'espace. La nation formée de facto dans la promiscuité d'un vaisseau de guerre devenu transport pour réfugiés fonde la république de Biuvia, s'établissant définitivement comme un État d'Asguard.

Biuvia est alors une république patricienne dont les acteurs font partie de ceux qui ont pu mener des études à bord de l'Exil et faire partie de l'équipage. À sa tête, le Triumvirat composé des trois triumviri Bisougai, WindStalker et CorbeauNoiraud. Le Haut-Conseil se compose d'un nombre variable de membres désignés en cooptation par le peuple biuvian ou un des triumviri, et épaule le Triumvirat dans les affaires courantes et le développement infrastructurel et institutionnel de Biuvia, la planète comme la nation : à cette époque la population est peu nombreuse, moins de 5.000 habitants, composée de gens se connaissant et ayant vécu dans le même "lieu", et la cooptation et l'autogestion sont aisément applicables et utilisées.

Prise de contact avec les peuples du Noyau et coopération

Le Triumvirat concentre les efforts nécessairement humbles de développement sur la construction de structures planétaires d'atterrissage et de maintenance, ainsi que sur l'étude d'un navire de prospection léger. La base est établie sur et dans une vaste mesa enneigée comportant une caverne volumineuse, des pistes avec échelles ajustées sont établies sur le dessus pour les deux exemplaires construits du mineur léger développé par le Triumvir WindStalker, un grand hangar est établi dans la grotte, et un ascenseur pour les relier, s'achevant au sommet par un hall modeste encastré discrètement dans un affaissement du relief du plateau de la mesa faisant office d'entrée dans la base. Mais très vite, les besoins en défense se faisant sentir, des patrouilleurs et des tourelles sont fabriquées et s'accumulent sur le plateau, en conséquence une série de petits hangars à chasseurs à plafond ouvrant sont creusés dans la surface du plateau sous la direction du Triumvir CorbeauNoiraud, ce dernier insistant pour que le matériel utilisé par la République ne soit plus fait d'une manière artisanale aboutissant à des appareils tous différents mais produits en série de manière standardisée, lesdits hangars sont donc tout juste grands pour accueillir des monoplaces X-wing de Incom ou TIE avancé de Sienar, et ce sont, dans cet ordre, ceux qu'il tentera de faire exclusivement et successivement équiper. Enfin, WindStalker fait construire un ascenseur spatial évitant l'usage de navettes pour des navires laissés en orbite, ainsi ils peuvent plutôt s'amarrer à la structure et en faciliter l'embarquement ou le débarquement.

Les triumviri Bisougai et WindStalker mènent beaucoup d'opérations de prospection. Peu à peu ils accomplissent des voyages et expéditions de plus en plus fréquents vers les régions alentours puis plus lointaines. Tout cela se fait en vitesse subluminique car la République ne dispose encore d'aucun appareil long-courrier possédant un hyperpropulseur. De ce fait, leurs absences se font de plus en plus fréquentes et prolongées, le Triumvir CorbeauNoiraud gouvernant donc de plus en plus seul. Les expéditions permettent cependant de prendre contact avec différents autres peuples et organisations dispersées en diverses régions, ainsi les Biuvians rencontrent pour la première fois quelques-uns des Alterans revenus du plan de l'Ascension, et se présentent à eux, prenant connaissance de leurs Lois galactiques et de certains de leurs procurateurs, comme Tacuna, également un des dirigeants de l'institut Torchwood, Tacuna avec qui les rapports resteront cordiaux mais distants contrairement au futur responsable de leur division industries Oconor avec qui les Biuvians collaboreront activement.

Biuvia établit également un contact avec la corporation Phœnix armements, entreprise autonome d'armement lourd dirigée par un certain Jaki, organisation essentiellement militaire faisant moins commerce de ses productions que tirant parti de sa force navale. Les relations sont plus tendues et aléatoires. Et dans le courant du mois de juillet 2189CU, la Phœnix déclare la guerre à la République de Biuvia, mettant le siège sur le monde-capitale et détruisant les appareils restés en orbite. La reconnaissance de sa défaite suffit au régime pour faire partir les forces adverses.

Pour se constituer des alliés et une réputation internationale, Biuvia, sous l'impulsion du Triumvir CorbeauNoiraud, crée une corporation commerciale baptisée Fédération du commerce faite pour distribuer des marchandises dans la Galaxie au moyen d'une flotte de cargos civils ; et le directeur Oconor, un des membres du directorat de Torchwood, s'accorde avec le Triumvir pour que la corporation commerciale biuviane livre les produits de l'institut - disposant alors, grâce à l'action d'Oconor, des industries les plus importantes d'Asguard - en échange d'une commission sur chaque vente. En même temps que Biuvia encaisse quelques bénéfices substantiels pour un si petit État, elle développe une image de nation fiable et aisément collaboratrice. Ce partenariat industriel fait d'elle un interlocuteur privilégié et amical du responsable des industries de Torchwood.

L'absence de deux des triumviri se prolongeant anormalement, et les besoins en main d'œuvre pour assurer le développement s'accroissant, la République débute une longue tradition politique d'ouverture totale à l'immigration, pourvu qu'elle se plie de bonne foi à ses lois. Ceci permet un certain accroissement démographique.
Premiers appareils TIE

Premiers appareils TIE sous la République.

La Marine républicaine, en l'absence des responsables politiques qui y étaient les principaux obstacles, se développe de manière standardisée. Les premiers TIE - chasseurs de ligne, intercepteurs, avancés - font leur apparition et équipent les forces biuvianes, de même que les intercepteurs Fureur, premiers longs-courriers à hyperpropulseur performant développés en collaboration avec les ingénieurs étrangers Ragnay et Adsote.

La création d'un nouveau corps politique, le Haut-Conseil, marque le début d'une complexification progressive des institutions biuvianes, celui-ci sert à ce moment tant d'embryon de comité de ministres que de distinction méritoire. Les hauts-conseillers ne dispose alors pas de portefeuille ministériel défini et leur nombre est variable. L'élévation du Biuvian Arktania à cette dignité, suivi quelques semaines après par Foutadawa puis bien plus tard Ragnay (qui a pris la nationalité biuviane) forme une seconde période gouvernementale active après celle de la fondation.

Cataclysme de Biuvia

L'astre froid hébergeant les Biuvians connaît hélas un cataclysme aussi soudain qu'imprévisible. Le 2189.08.11CU la planète entière subit des séismes considérables, les infrastructures y étant insensibles elles ne subissent que peu de dégâts et aucun océan liquide n'existant nul raz-de-marrée ne déferle, mais des failles géantes commencent à s'ouvrir et courir sur les immenses plaines gelées : la planète se disloque purement et simplement. Les habitants fuient en désordre et en catastrophe, s'entassant dans le plus de vaisseaux disponibles et rejoignant l'orbite moyenne, non sans des centaines de morts. En une journée des pans massifs de Biuvia se détachent les uns des autres et dérivent lentement dans l'espace. L'atmosphère est soufflée.

Si aujourd'hui encore la cause du cataclysme demeure inconnue, la seule hypothèse considérée probable est l'usage d'une super-arme ; la fulgurante rapidité du processus et l'absence totale de phénomène précurseur en tout cas observé tendent à confirmer que l'origine de la destruction de Biuvia est artificielle et non naturelle. Aucun vaisseau massif n'a pourtant été repéré ce jour-là, cependant les scanners biuvians sont alors peu développés ou performants, et un vaisseau, même immense, situé de l'autre côté de la planète aurait parfaitement pu passer inaperçu. La diffusion des technologies de camouflage optique intégral dans le Noyau en 2189CU permet de surcroît d'envisager un vaisseau furtif, bien que la taille de l'appareil eût été des plus conséquentes. Dans tous les cas un puissant canon ou toute autre arme de calibre sur-lourd a pu être actionné par des étrangers sans sommation ni déclaration de guerre et la croûte percée ; à cette époque les planètes colonisées dans la Galaxie ne bénéficient pas d'une protection inviolable des Alterans ou de technologies de boucliers planétaires, et les maraudeurs solitaires mais riches profitent de l'absence de puissances étatiques d'envergure galactique - mis à part la Fédération terrienne - et disposent de vaisseaux spatiaux imposants et lourdement armés : la destruction de planètes et l'engloutissement de leurs ressources minérales est chose relativement aisée pour qui en a les moyens. Mais il reste et restera impossible de savoir avec certitude l'origine du cataclysme de Biuvia.

Biuvia après cataclysme

L'astéroïde rémanent de Biuvia après le cataclysme. Au premier plan une plateforme d'atterrissage et derrière, les hangars supérieurs et l'ascenseur spatial. En-dessous, les mégastructures jamais achevées.

Plutôt que de planifier la colonisation d'une autre planète, le gouvernement décide de réinvestir l'astéroïde rémanent dont les installations sont étanchéifiées : essentiellement enterrées, elles sont restées utilisables. Cherchant par la suite des possibilités d'extension conséquentes et la stabilisation parfaite du corps, il projette et fait débuter la construction de mégastructures qui se révéleront trop coûteuses et démesurées, et donc jamais achevées.

Derniers projets de la République

Biuvia poursuit les projets coopératifs comme le destroyer Venator avec Sebk, membre de la corporation Phoenix, finissant avorté mais dont des éléments et idées de conception seront repris sous l'Empire.
Réseau de Portes

Les premières Portes des Étoiles du réseau public.

Ambitionnant des actions d'ampleur galactique, le triumvir fait à l'Archonte des Alterans Nalem la proposition de l'installation d'un réseau spatial de Portes de Étoiles public, disposées en enchaînements bidirectionnels de sorte à former des voies traversant Asguard et convergeant vers une station en son centre - qui recevra plus tard la dénomination "Point Origine" -. L'idée est examinée et approuvée par les Alterans. L'installation des premières Portes fournies par eux est supervisée directement par CorbeauNoiraud, ainsi la gestion de la flotte de la République est avant tout le fait des hauts-conseillers Arktania, Foutadawa et Ragnay.

De nouvelles technologies de production industrielle apparaissent dans la Voie lactée rendant rapidement les anciennes obsolètes et ainsi l'arrêt des usines Oconor et de facto la fin du partenariat avec Biuvia, la Fédération du commerce n'ayant plus de fournisseur.

En octobre 2189CU l'astéroïde rémanent Biuvia est abandonné et les Biuvians partent coloniser Furiosis dans le Noyau profond en tant que base avancée pour préparer un établissement définitif sur un territoire étendu et un changement de régime politique.

Fondation de l'Empire

Furiosis première implantation

Début de la colonisation de Furiosis.

Dès le début de l'implantation biuviane sur Furiosis, le Haut-Conseiller Foutadawa qui dirige les débuts de cette dernière pousse le Triumvir CorbeauNoiraud à décréter la refondation de l'État en un empire et prendre le titre d'empereur. Séduit par l'idée d'accroître son prestige personnel et prétendre à une plus grande notoriété galactique pour Biuvia, il accepte d'autant plus facilement qu'il est seul dirigeant de l'exécutif à ce moment. Même s'il déclarera souvent s'être seulement laissé convaincre par son Haut-Conseiller, il aura en réalité pleinement soutenu la fin de la République dans l'optique de contrôler étroitement l'organisation de l'État et mettre un terme aux agissements individualistes, les regardant d'un œil soupçonneux depuis toujours.
Furiosis base vue depuis piste

La base de Furiosis vue depuis la zone d'atterrissage.

Toutefois afin de légitimer le changement institutionnel, CorbeauNoiraud décrète un période transitoire - assurant le gouvernement provisoire avec le Haut-Conseil d'alors - durant laquelle l'Empire se dotera d'une Constitution, période devant prendre fin le 2190.01.01CU, date à laquelle le texte devra entrer en application. La constitutionnalisation des institutions biuvianes doit permettre d'attirer de nouveaux immigrants grâce à un octroi de droits civiques précisément listés dont la possibilité d'influer sur la politique de la nation en élisant le Haut-Conseil et celle de prendre soi-même un engagement politique. Pour ancrer son nouveau régime dans un fort soutien populaire, l'Empereur initialise un référendum constitutionnel à choix multiples avec possibilités de propositions de réponses supplémentaires pour les différents articles. Le procédé prend ainsi plusieurs mois.

Furiosis salle du Haut-Conseil

La salle du Haut-Conseil sur Furiosis. Derrière, la salle de la Constitution où les citoyens viennent voter.

En novembre 2189CU commence l'exploration du système Peganx et d'une planète tempérée gravitant autour de l'étoile : ce monde est baptisé Cephedri par l'Empereur et est choisi pour être le futur monde-capitale de l'Empire à partir de 2190CU, au centre des territoires qui l'entourent et qui sont revendiqués dès lors par Biuvia. CorbeauNoiraud crée l'Ordre des moffs, étant confiant dans la confirmation de son existence par le peuple pendant le référendum constitutionnel, ordre regroupant les Biuvians administrant et ayant la charge d'un système stellaire. Ce titre est imaginé comme un titre de noblesse non héréditaire et révocable qu'octroie le monarque. Débute également l'implantation sur Folinor, capitale de système d'Alphafridemdapeia dont Tigui est nommé moff par le souverain.
Furiosis salle du trône

La salle du trône.

Grâce à l'activité citoyenne de la nation, l'immigration s'intensifie. Mais ce faisant elle crée des tensions avec la république de la Nussardie qui voit, elle, sa population stagner. Sebk, devenu nussardien depuis la dissolution de la corporation Phoenix, envoie un ultimatum à l'Empire lui enjoignant de fermer ses frontières aux nouveaux immigrants. Le gouvernement biuvian s'estime insulté et argue que l'Empire est tout simplement parvenu à se montrer plus civilement organisé et plus attrayant que d'autres, et qu'en conséquent ce succès est mérité. L'Empereur réduit toutefois les octrois de citoyenneté biuviane en pensant apaiser les tensions avec la Nussardie.

Le référendum constitutionnel s'achève le 2189.12.18CU, et la Constitution de l'Empire est officiellement écrite et adoptée en fonction des modalités les plus votées. Le Ier Haut-Conseil élu dans le même temps voit triompher le trio Arktania, Foutadawa - déjà tous deux au pouvoir jusqu'ici - et Alex.

Guerre contre la Nussardie et destruction de Furiosis

Protestant vivement contre l'Empire biuvian qui accueille toujours des immigrants et augmente rapidement sa population au détriment de celle de la Nussardie, celle-ci attaque Biuvia, installe un blocus autour de Furiosis le 2189.12.24CU tandis que les tourelles de défense ne sont pas assez puissantes face aux boucliers des croiseurs nussardiens, puis les commandants Penguin et Sebk déclenchent un bombardement massif de toute la planète dont la croûte se fissure en certaines régions. La planète est disloquée.Les Biuvians survivants fuient sur Folinor, seul monde apte à recevoir des habitants en nombre car disposant d'une base militaire suffisamment vaste.

La capitale sur Cephedri, le gouvernement sur Folinor

Cephedri est officiellement le monde-capitale mais n'héberge personne car l'Empereur tient à en dessiner seul le développement, fût-il plus long ; aussi en attendant les Biuvians devraient se répartir dans le reste des nouveaux territoires de l'empire. Le développement de Folinor est soutenu par le Haut-Conseiller à l'Équipement Alex et celle-ci se dote d'un ascenseur spatial reprenant des éléments de celui de Biuvia, de nouvelles usines provisoires installées par le Haut-Conseiller aux Industries Arktania, d'un hangar à Jumper, et d'une extension sur une autre région de la planète.
Cephedri spatioport en construction

La piste d'atterrissage du spatioport de Cephedri en mai 2190CU.

La construction de la piste d'atterrissage du spatioport de Cephedri, achevée en mai 2190CU, permet le début du trafic spatial sur la capitale. De plus sur l'impulsion du seigneur Corbeau, Biuvia se dote d'un réseau national de Portes des Étoiles rendant les voyages à l'intérieur de l'empire plus accessibles pour tous les citoyens et réduisant les besoins en vaisseaux de voyage civils.
Arkator implatation

Premières implantations sur Arkator.

Parallèlement l'Empereur mène une politique de développement répartie au mieux dans les systèmes. Arktania reçoit le titre de moff et la possibilité de choisir un monde susceptible d'être capitale de système, Moff Arktania implante ainsi une colonie sur Arkator à partir d'avril 2190CU. Le monarque co-supervise le développement du petit astre verdoyant et fait également construire un prototype d'avant-poste dans Peganx censé attirer des chefs étrangers avec leurs cercles et leur proposer de s'installer dans des infrastructures biuvianes et les développer plutôt que de créer séparément d'éphémères groupuscules.
Avant-poste biuvian détruit

L'avant-poste biuvian détruit par le pirate Drafield.

Les menaces du pirate Drafield sur Folinor et la destruction de l'avant-poste par ce dernier le 2190.05.08CU provoque le départ de ses occupants qui ne voient plus l'intérêt de continuer à faire partie de l'Empire.À cette période, le dirigeant de l'Empire zetrans - établi très récemment dans la Bordure extérieure - établit un contact amical avec Biuvia. Mais malgré un enrichissement certain et rapide du petit État, il doit faire face à une émigration substantielle de sa population et les infrastructures déjà peu nombreuses ou abouties n'en voient que plus leur avancement se ralentir. Le seigneur Zeyja fait alors une proposition de fusion des Zetrans avec l'Empire biuvian, apportant les matières premières des premiers en échange d'un domaine dans le second et de responsabilités importantes. Biuvia en prend acte et l'Empereur décerne le titre de moff à Zeyja et lui confie le système 1.0.0 où la principale station spatiale de l'ex-Empire zetrans débute sa reconstruction après son démontage à son emplacement originel.

Participation au projet de station Point Origine

Plan salle des Portes

Le plan original de la Salle des Portes de Point Origine.

Où convergent les Voies de Portes dans Asguard a simplement été installé un groupe de ces appareils de transport spatial sous une petite station installée par les Alterans abritant un résurrecteur spécial permettant la téléportation depuis et vers d'autres galaxies. Le souverain soumet à l'archonte alteran Nalem les plans d'une structure spatiale bien plus grande pour abriter les anneaux, digne de leurs bâtisseurs : en débutant par une grande salle suffisamment spacieuse pour laisser des Jumper s'y mouvoir en son centre pour accéder aux Voies, une station entièrement nouvelle doit se construire par extensions successives (hangar à Jumper, hall principal, centres de contrôle etc.) jusqu'à englober et remplacer l'ancienne structure.

Salle des Portes Point Origine

La Salle des Portes est construite dès 2190CU, reliée à un hangar public pour les Jumper et un tunnel d'accès depuis l'espace.

Salle des Portes Point Origine chantier 21900203CU

L'ancienne station spatiale de 2.2.2 est maintenue en fonctionnement jusqu'à l'entrée en fonction de la nouvelle.

Les Alterans adoptent le projet et débutent les travaux - avec une aide sporadique de CorbeauNoiraud - en le faisant modifier au fil du temps selon leurs besoins et certaines évolutions techniques. Biuvia n'est pas sans en tirer quelques bénéfices, en effet le pays améliore substantiellement sa réputation auprès du peuple des Anciens, en conséquence de quoi ceux-là accordent une part des pouvoirs alterans à l'empereur biuvian en en faisant un de leurs procurateurs chargés de faire respecter les lois galactiques.

Sécession d'Arkator et riposte des légitimistes

À l'été 2190CU, Arkator est encore une colonie biuviane peu développée mais autonome. Moff Arktania prend des initiative d'équipement militaire qui ne sont pas du goût de l'Empereur : plusieurs navires sont rapidement construits dans le système par les autorités locales mais d'une part aucun n'est produit en série (et ils se trouvent ainsi tous différents) et d'autre part aucun n'est de conception biuviane mais conçus à partir de plans étrangers divers. Le moff entre en conflit à plusieurs reprises avec son souverain qui souhaite ne plus jamais avoir affaire à des programmes de défense décentralisés sans aucune harmonisation, mais au contraire les soumettre définitivement à des politiques nationales. En conséquence de quoi, il refuse catégoriquement de valider l'intégration des nouveau bâtiments de guerre dans la Marine impériale et demande leur démantèlement rapide et la réaffectation de leurs ressources à des conceptions biuvianes autorisées par le pouvoir central.

Arkator 1

Arkator à l'été 2190CU.

L'ex-Haut-Conseiller aux Industries (dont le mandat s'était achevé le 1er avril) n'applique pas les ordres de l'Empereur, lequel se fait de plus en plus pressant et menace le moff de révoquer son titre. À la fin juillet ce dernier fait une déclaration unilatérale d'indépendance d'Arkator et son système, signalant que tous les habitants demeurent citoyens biuvians, et Arktania lui-même fidèle à l'Empereur. Il espère ainsi que même mis devant le fait accompli l'empereur des Biuvians tolérera un système simplement fédéré (ou féodalisé) mais largement autonome, permettant à son seigneur local de mener les projets qu'il veut, en échange de quoi le système d'Arkator serait automatiquement de tous les conflits au côté de son suzerain.

Étonnamment aucune réaction officielle n'émane de Folinor (qui héberge toujours le gouvernement et l'ensemble de la flotte), et le nouvel État arkatorien commence à l'interpréter comme un accord tacite ; CorbeauNoiraud s'était en effet bel et bien entretenu oralement avec Arktania quelques jours après la sécession et avait seulement fait part de son incompréhension et de sa déception, il n'avait en revanche nullement entériné par un quelconque accord écrit les supposés nouveaux rapports entre l'empereur et Arkator. En réalité l'Empereur songeait déjà - comme il le confie ensuite à Moff Zeyja - à une riposte militaire et une réintégration de force de l'ensemble des territoires dans le giron de l'Empire, et il en fait immédiatement part à son moff le plus fidèle et motivé. Dès qu'il apprend la sécession, Moff Zeyja déclare à l'Empereur : "Arktania doit payer." Le seul désaccord entre les deux hommes est le traitement à réserver aux sécessionnistes : CorbeauNoiraud espère accorder une amnistie après le conflit et se réconcilier Arktania et ses subordonnés alors que Zeyja pense qu'un exemple doit être fait des traîtres.

L'Empire ne dispose à ce moment pas de navires suffisamment puissants, les premières études pour des vaisseaux de lignes n'ayant qu'à peine débuté (les travaux sur le Venator avaient été arrêté il y a longtemps et perdus), mais il dispose des ressources pour en produire rapidement. Exceptionnellement l'Empereur en accord avec le nouveau commandant suprême de la marine Zeyja approuve la mise en chantier de deux croiseurs de conception étrangère jusqu'à temps que les forces biuvianes possèdent leurs propres plans. Ces navires de ligne sont construits dans le même secret que les intentions des légitimistes vis-à-vis des sécessionnistes et sont, au mois de juillet, prêts à diriger les groupes d'intercepteurs Fureur et de croiseurs légers Arquitens plus nombreux et moins massifs. L'Empire passe immédiatement à l'attaque : la surprise est totale sur Arkator. Les forces loyalistes détruisent de concert les quelques stations spatiales de défense du système et les navires de guerre dont les séparatistes trop peu nombreux ne pouvaient rationaliser l'usage, et enfin le siège est mis devant la planète verte.

Arktania se déclare à l'Empereur profondément déçu par sa réaction et la répression brutale qu'il a menée, estimant qu'une chance de dynamiser les productions et les activités dans l'empire - dont il s'estimait toujours faire partie - a été bêtement gâchée. Contre l'avis du moff et commandant Zeyja, CorbeauNoiraud permet à son ancien moff et ancien haut-conseiller de conserver la nationalité biuviane malgré sa trahison mais le dépouille de ses titre et responsabilités. Cependant il préfère s'exiler et ne refera que de brefs voyages vers Cephedri quelques années plus tard.

Renouer avec la Terre

Rencontre Terre Biuvia 21901129CU

Des Biuvians entrent en contact avec des explorateurs terriens

Au milieu de l'an 2190CU, un vol d'exploration terrien découvre le territoire biuvian dans le Noyau : c'est la première fois que les descendants des réfugiés de L'Exil rencontrent leurs cousins, descendants des humains restés sur la Terre ; les deux branches de l'Humanité s'étaient séparées cent vingt-deux ans auparavant. Après des contacts vocaux, l'empereur CorbeauNoiraud est reçu en grandes pompes sur Mars par le président John.

En un siècle et un quart, la Terre s'est unifiée et muée en une fédération qui a colonisé et terraformé nombre de planètes alentours, malgré les pertes inhérentes à la Troisième Guerre mondiale. Les deux peuples maintiennent des contacts réguliers et leurs dirigeants deviennent proches. La Fédération terrienne avait, avant que les Biuvians ne la rencontre, eut vent de l'existence d'un État établi dans le Noyau, rapportée par la corporation des Corbeaux, groupe de mercenaires et flibustiers voyant d'un mauvais œil l'expansion du territoire et de l'efficace colonisation biuvianes. Ledit groupe avait propagé auprès de la Fédération des calomnies et des avertissements sur l'Empire biuvian, le présentant comme une dangereuse puissance belliqueuse et agressive s'étendant dans le Noyau. C'était donc ironiquement pour se protéger potentiellement de son futur indéfectible allié que la Terre avait formé l'Alliance interstellaire en mai 2190CU, avant donc de se risquer à préparer des vols d'exploration vers des régions éventuellement hostiles.

Confirmer le rayonnement diplomatique et politique : Biuvia pendant l'invasion galactique goa'uld

Ier Sommet Galactique 21901017CU

Le IInd Sommet galactique se tient à bord du croiseur diplomatique NCC Ambassadeur.

Au début du XXIe siècle CU, la domination goa'uld dans la Voie lactée avait brutalement pris fin et les domaines de l'espèce serpentoïde s'étaient tous effondrés à quelques très rares exceptions près. Elle avait cependant, depuis une durée indéterminée, colonisé la galaxie du Dragon où il est très probable que le même ensemble de domaines féodaux perclus de rivalités s'est formé, ce qui tendrait à accréditer que les seigneurs tentant l'invasion d'Asguard en juillet 2190CU espèrent se bâtir des domaines sur des territoires d'un niveau technologique inférieur à celui de leurs congénères, donc plus facilement. Les premiers signes de la présence extra-galactique sont reportés le 2190.07.20CU[1].

Lorsque la Fédération terrienne organise le 2190.10.16CU dans la station internationale de l'AIS Héraclès le Ier Sommet galactique pour fédérer Asguard contre l'envahisseur, l'Empereur voit une occasion en participant et en soutenant la démarche d'à la fois inscrire son peuple dans le respect du droit et de construire une réputation diplomatique à Biuvia. Il s'assurera donc par la suite de soit se rendre lui-même à tout Sommet soit d'y dépêcher des officiels biuvians, qu'il soit organisé par un allié ou un rival. L'Empire contribue à la formation de la Flotte de l'Olympe et participe aux assauts du 27 septembre[2] et du 3 octobre CU[3][4] qui mènent à la défaite des goa'uld.

2190.07.20CU : Début menace goa'uld. (https://www.youtube.com/watch?v=fQcs4HaBUWo)

2190.09.25CU : Ier Sommet galactique à bord d'Héraclès à l'initiative de la Fédération terrienne -> traitement de la menace goa'uld, création de la Flotte de l'Olympe. (http://www.asguard-serv.com/news/158). Sommet sur la station Heracles DOOOOONC... station H sur territoire biuvian, donc Biuvia dans AIS, donc Tigrou déjà HC ?

2190.09.27CU : 1er assaut. (http://www.asguard-serv.com/news/159)

2190.10.03CU : 2e assaut. (http://www.asguard-serv.com/news/160 ; https://www.youtube.com/watch?v=mO8317fWKgA)

2190.10.16CU : IInd Sommet galactique à bord du croiseur diplomatique NCC Ambassadeur à l'initiative de la Fédération terrienne -> corporations trop puissantes, interdictions missiles heat. (http://www.asguard-serv.com/news/164)

2190.10.21CU : Attentat d'Heracles fomenté par Astéroïde. (https://www.youtube.com/watch?v=8bspTfDUJ9E ; http://www.asguard-serv.com/news/166)

2190.10.30CU : Attentat du mineur tanuf fomenté par Astéroïde. (http://www.asguard-serv.com/news/167)

2190.11.09CU : Bataille d'Albubain. (http://www.asguard-serv.com/news/170)

2190.11.17CU : Échec de l'attentat de Cephedri fomenté par Astéroïde. (http://www.asguard-serv.com/news/171)

2190.11.27CU : IIIe Sommet galactique à bord du croiseur DSC-304 Dédale II à l'initiative de l'incorporation Chaos et attaque du sommet par l'amiral Beyhrus avec soutien d'Astéroïde -> situation politique de l'incorporation Chaos. (http://www.asguard-serv.com/news/172 ; http://www.asguard-serv.com/news/173)

2190.12.10CU : Bataille de Trinide. (http://www.asguard-serv.com/news/178)

2190.12.12CU : Bataille du QG Beyhrus et fin de la Guerre civile de Chaos. (http://www.asguard-serv.com/news/178)

2190.12.22CU : Les Tanufs envoient une communication transpatiale dans toutes les directions. (http://www.asguard-serv.com/news/180)

2190.12.30CU : IVe Sommet galactique sur la Terre à l'initiative de la Fédération terrienne -> harmonisation des conteneurs, adoption du calendrier terrien comme calendrier universel. (https://www.youtube.com/watch?v=0cHCfTvdPyE ; http://www.asguard-serv.com/news/170-ive-sommet-galactique)

2191.CU : Début de la Guerre froide (http://www.asguard-serv.com/news/187 ; https://www.youtube.com/watch?v=gliP1JJQIhA)

2191.02.06CU : Tentative de reconquête d'Andromeda, système neutre. (https://www.youtube.com/watch?v=gliP1JJQIhA)

2191.04.13CU : Procès du Dr Heneli.

2191.04.17CU : Fin de la Guerre froide.

2191.06.04CU : Signal précurseur.

2191.06.09CU :

Ve Sommet galactique sur Herim. (Post organisation : 2192.07.19CU ; post repoussage 2192.07.24CU)

VIe Sommet galactique sur Alpha Proxy.

Réunion AIS sur Terre 21901129CU Biuvia présente

L'Empire biuvian intègre l'Alliance Interstellaire sous l'impulsion du Haut-Conseiller Tigrou, confirmant ainsi la politique de rapprochement terro-biuvian.

Biuvia approuve l'initiative terrienne de créer une station spatiale neutre pouvant servir à ces sommets - la station Héraclès -, et accepte qu'elle soit construite au sein de ses territoires, ce qu'elle considère comme un grand honneur.

Guerre contre le domaine de Sokar et bataille de Cephedri ?

Vaisseau asguard bataille d'Albubain 201901119CU

L'Empire participe de bonne foi le plus souvent possible aux opérations décidées lors des Sommets galactiques comme la traque des responsables des attentats contre la station Héraclès et la confédération tribale de Nielsen. La Marine impériale se trouve donc présente lors de la bataille d'Albubain le 2190.11.09CU (http://www.asguard-serv.com/news/170).

En décembre, la Marine impériale participe à l'offensive contre l'amiral Beyhrus, qui a renversé l'amiral Oratmah au sein de Chaos, le 2190.12.12CU décidée par l'AIS. Oratmah est restauré dans ses responsabilités.

Coopération industrielle avec l'incorporation Chaos

Première corv lde Dague ch nav d'Arkator 21901104CU

En novembre 2190CU la conception de la corvette lourde Dague est bien avancée lorsque l'amiral Oratmah de l'incorporation Chaos est invité à une parade mettant en scène le prototype baptisé Vengeur qui a reçu son baptême du feu à la bataille d'Albubain. Ce dernier déclare trouver la conception à la fois impressionnante et élégante, Biuvia et Chaos conviennent alors de terminer le projet en coopération, l'incorporation recevant à terme un modèle de la corvette lourde.

Temps de paix

Les mois passant le régime impérial se consolide et profite de la paix. Dans la capitale les Biuvians gagnent en confort et les loisirs se développent : Le Vicomte devient le premier casino de la Galaxie à ouvrir depuis longtemps le 2190.11.29CU. Les transports s'améliorent et les Cephedrians commencent à bénéficier de taxis et tramways publics.

L'administration se développe et le titre de Moff est distribué à des soutiens du régime plus nombreux comme WindStalker reparu qui conservera son titre une année, ou Scari, descendant de Terriens belges comme beaucoup de Biuvians issus du Long Exil.

Le 2190.12.29CU, Cephedri inaugure la première succursale de la corporation Reborn-Spartan, rassurée par la stabilité de l'Empire, son ouverture diplomatique et sa fiabilité idéales pour toute entreprise commerciale.

L'Empire dans la Guerre froide

Au début de l'an 2191CU, Biuvia opère un rapprochement diplomatique avec l'institut Torchwood, membre de l'Alliance Interstellaire dont le directeur, Kaled, vient de recruter un personnage avenant mais ayant de l'ambition pour la corporation : Xetrix. Il est promu amiral par le directeur de l'Institut et devient le principal interlocuteur du Haut-Conseil et de l'Empereur. Les Biuvians proposent une aide au développement à leur allié comme le prévoit le traité de l'AIS et ce sous forme de matériel militaire, croiseurs légers et versements importants de crédits. L'amiral Xetrix est productif pour l'Institut, mais il se trouve provoqué par le nouvellement formé imperium du Brouillard avec Sebk à sa tête, ex-Nussardien. Le dirigeant brouillardais commet l'erreur d'entrer dans une guerre qui démontrerait la supériorité de l'Imperium, mais s'attendant à des escarmouches en territoire neutre.

L'amiral Xetrix, de son propre chef, rassemble rapidement ses meilleurs navires et fait immédiatement route vers le cœur de l'impérium du Brouillard qu'il humilie dans cette écrasante attaque éclair suivie d'un siège éprouvant.

Le Brouillard se reconnaît vaincu et a perdu l'ensemble de sa flotte et de ses infrastructures à l'exception de sa station-capitale, mais il réagit en rassemblant des États hors de l'AIS en un bloc s'opposant à celle-ci qu'il appelle La Coalition, et qui se déclare "rivale de l'AIS et résolue à mettre fin à son hégémonie" : la Guerre froide est déclenchée.

La nation biuviane se sent alors le dindon de la farce : prenant peur le directeur Kaled limoge l'amiral Xetrix, confisque ses équipements (en partie fournis ou financés par Biuvia), quitte brutalement l'Alliance Interstellaire en se déclarant neutre et laissant les membres restants se démener du dangereux jeux diplomatique et militaire qui s'installe entre les deux blocs, et l'Empire biuvian, lui, se retrouve mêlé malgré lui au conflit après avoir aidé et financé celui qui en est à l'origine et s'en est lavé.
Siège gouvernemental Mars

Le siège gouvernemental de Mars.

Les difficiles et rares pourparlers entre les deux blocs conviennent de délimiter une colossale zone de no man's land entre les régions rivales dans laquelle tout navire ennemi est susceptible d'être attaqué sans sommation mais n'entraînant pas d'engagement de la part des alliés au sein des blocs. C'est en fait une zone où le droit ni les traités ne s'appliquent. En dehors de cela il va de soi qu'une action belliqueuse envers un membre d'un des blocs dégénérerait en conflit galactique global.

Biuvia tente de tirer son épingle du jeu en tentant des rapprochements diplomatiques avec les factions restées neutres, en se montrant un acteur indispensable au sein de son bloc, et surtout en effectuant de nombreuses opérations secrètes menées par l'audacieux Moff Scari et le pilote Dadau qui torpillent discrètement des structures des coalisés et rassemblent des informations d'espionnage qui seront la base des futurs Renseignements impériaux.

L'absence de réelles structures politique et juridique au sein du bloc coalisé qui ne fut jamais plus qu'un vague rassemblement en aura eu raison au bout de quelques mois, n'étant plus qu'une coquille vide. La Guerre froide se finit dans le silence, seule l'AIS demeure telle quelle tandis que la Coalition n'est que formellement récupérée par le seigneur Sokar pour en faire un instrument de son influence.

Compromission et résistance aux Oris

Magistrature suprême de Moff Dadau

2191-2192CU

Expansion administrative et des structures d'influence biuvianes

Création de la corporation Triumvirat.

Création à partir de la fin de la magistrature exceptionnelle de Dadau de l'Holonet biuvian, des médias favorisant l'influence de l'Empire et de la ComPNOr, des Renseignements impériaux et de la Sécurité impériale.

Reprise de la tenue régulière de scrutins.

Politique et administration

Organisation des pouvoirs

L'organisation des pouvoirs est définie par tel texte (lien vers la Constitution ou la Loi fondamentale ou jenesaisquoi disponible en lecture dans un article consacré à ça). Bla bla bla le chef c'est lui... et puis y'a d'autres gars qui officiellement sont plus ou moins importants mais c'est pour faire genre, en fait on s'en fout de ce qu'ils pensent ou disent. Et sinon machin élit truc et chose désigne bidule et ils ont tel et tel pouvoirs.

Découpage territorial

Bla bla bla il y a tel niveau de régions avec à l'intérieur des sous-régions et à l'intérieur des sous-sous-régions etc. et ça peut aller encore loin...

Gouvernement

Bla bla bla le chef de l'État est actuellement Connard Ier et les ministères sont répartis comme suit...

Défense

Bla bla bla il y a tel et tel organisme, la flotte est pouissante comme ci et organisée comme ça avec plutôt tel genre de vaisseaux.

Politique étrangère et diplomatie

Bla bla bla ils sont sympas, genre les bons gars avec qui on boirait bien un coup, mais bon comme tout-le-monde ils ont fait des guerres et massacré hein.

Population et société

Physionomie

Bla bla bla ils ressemblent à ça...

...et Dieu qu'ils sont moches !

Démographie

Bla bla bla ils sont nombreux, environ... beaucoup. Leur population est en hausse/baisse/stagnation parce qu'il y a eu de l'immigration à tel moment.

Langues

Bla bla bla ils parlent le galactique mais il y en a deux ou trois qui parlent l'english. C'est tout.

Religions

Bla bla bla il y a carrément une religion d'État. Ben en fait c'est la religion Ori. Carrément. Donc si vous passez là-bas, évitez de dire "à bas les Oris" ou votre séjour sera écourté ainsi que votre continuité physique.

Éducation

Bla bla bla il y a une académie militaire réputée... ou pas. Sinon, les nouveaux arrivants sont formés (ou non) comme ceci ou cela.

Économie

Secteuréconomique1

Bla bla bla ça rapporte un max.

Secteuréconomique2

Bla bla bla ça sert surtout à construire des vaisseaux mais ils répondent à des commandes parfois.

Coopération industrielle ou économique

Bla bla bla ils ont participé à tel projet autrefois. Et ça a foiré en fait.

Culture

Bla bla bla mais sérieusement qu'est-ce qu'on s'en fout de la culture ! Enfin bon. L'architecture est très jolie ici et il y a un musée là. Ils ont l'habitude culturelle de se gratter le nez en soufflant sur une mouche. Ils font de la très belle propagande avec de beaux marteaux et faucilles entrecroisées sur fond rouge vif, très sympa. Ils sont plutôt proches de la Nature... ou pas.

Notes et références

Notes

Références

  1. https://www.youtube.com/watch?v=fQcs4HaBUWo
  2. http://www.asguard-serv.com/news/159
  3. http://www.asguard-serv.com/news/160
  4. https://www.youtube.com/watch?v=mO8317fWKgA